Le lobbying passe aussi par le web

12 mars 2012 à 9 h 00 min
lobbying

Avant d’en venir au coeur du sujet, nous allons un peu parler du lobbying. L’idée est de commencer par expliquer ce qu’est le lobbying, où il intervient, et surtout pourquoi les entreprises et autres organisations font appel à ce genre de stratégie dans le cadre de leur communication.

Qu’est-ce que le lobbying ?

Par abus de langage, le terme lobbying qui fait à l’origine référence à un hall de regroupement, s’est transformé en un autre sens pour désigner les groupes de pression eux-mêmes. Ces groupes peuvent travailler pour le compte d’entreprises, d’associations, de gouvernements, ou même pour des partis politiques directement. Le rôle du lobby est de faire passer une idée à un public précis, tout en faisant en sorte que ce message soit réellement compris. Dans un souci de transparence en Europe, un registre a été développé il y a quelques temps afin d’y recenser les groupements d’intérêts de type lobbyistes.

Des exemples concrets ?

A l’approche des présidentielles, nous avons plusieurs exemples, où des partis politiques commandent des reportages spécifiques sur les chaînes de télé, afin de lancer un débat et ainsi espérer obtenir des voix de plus lors du premier et du deuxième tour. Pour rester dans le lobbying politique, je vous invite à lire cet article proposé par la BBC. D’autres exemples sont relativement flagrants avec les multinationales.

Pour illustrer ce paragraphe, prenons l’exemple d’une entreprise qui travaille dans le secteur automobile et qui cherche à tout prix à délocaliser, alors même que nous sommes dans une phase de débat qui nécessite que nous réindustrialisions le pays. Cette entreprise fera naturellement parler d’elle, car elle continue de générer des profils, même si elle ne délocalise pas. En revanche, dans le cadre d’une compétitivé maîtrisée à long terme, il est nécessaire de réduire au maximum les coûts, d’où l’idée de partir à l’étranger. Pourtant, les lobbies réussissent à faire en sorte que le sujet ressorte de l’actualité grâce à un procédé bien pensé.

L’entreprise Renault est justement dans ce cas précis et tout le monde parlait d’elle le jour de l’annonce de son installation à Tanger au Maroc. Le sujet est resté à l’ordre du jour pendant une bonne semaine. Désormais, tout le monde a oublié cette histoire. Si on on est arrivé là, c’est dû à deux raisons principales. La première est que les lobbies ont bien fait leur travail, et la deuxième, c’est que les journalistes ont arrêté de parler de ce sujet. Mais la deuxième raison a de fortes chances de découler de la première.

Une vidéo intéressante

Une stratégie de communication bien pensée

Avec les clients qu’ils représentent, les cabinets de lobbies qui font du conseil en lobbying définissent des stratégies très complexes de communication, et ce, dans le but d’avoir le meilleur impact possible. Les cabinets en question jouent un véritable rôle de conseil pour déterminer les leviers d’action en interne et en externe. Les axes externes peuvent être de différentes natures. On pense notamment à l’influence des journalistes via des meetings, des interviews gratuites, du contenu gratuit pour un reportage, des accès prioritaires dans certains lieux, etc… Tous ces leviers permettent d’avoir un véritable impact positif dans le cadre de la communication de l’organisation représentée.

A titre d’exemple, nous pouvons reprendre un sujet d’actualité, dont on a beaucoup parlé le mois dernier et dont il est toujours question aujourd’hui. Sur la chaîne de télé France 2, nous pouvions voir un reportage concernant la viande Halal et sa présence dans la quasi totalité des bouchers d’Île-de-France. Le parti de l’extrême droite avait alors profité du reportage pour relancer un débat et ainsi gagner des voix supplémentaires, alors que les candidats représentant les autres partis jugeaient l’histoire inutile. Tout porte donc à croire que certains politiques ont fait appel à un conseil en lobbying.

Les lobbies utilisent également Internet

Outre les supports télé, radio, presse papier, les lobbies utilisent de plus en plus Internet dans leur stratégie de communication. Les réseaux sociaux n’ont pas été oubliés. En effet, les agences de lobbying déterminent de manière précise les stratégies des groupes à avoir une certaine présence sur les réseaux sociaux. En l’occurrence, elles définissent avec le groupe, de manière précise, les messages qui doivent être diffusés sur Twitter, Facebook et autres réseaux sociaux.